Illustrator et PDF

PDF hybride : Ai et PDF

Quelle différence entre un fichier Ai et un fichier PDF ?
Quelle différence entre un fichier Ai « compatible PDF  » et un fichier PDF ?
Quelle différence entre un fichier Ai et un fichier PDF « conservant les fonctions d’édition d’Illustrator » ?

 

Icone AI-PDF • Depuis sa version 10, Adobe Illustrator enregistre ses fichiers .Ai avec l’option « Créer un fichier compatible PDF » activée par défaut

hybrid_AIPDF

Ce qui signifie qu’en plus du fichier natif, le fichier Ai ainsi créé contiendra son double en version PDF.

 

Cette option est importante à double titre :

  • D’abord elle a pour effet évident de quasiment doubler le poids du fichier Ai.
  • Ensuite elle permet l’importation du fichier Ai dans les logiciels de mise en page comme Adobe InDesign, QuarkXPress, Adobe Dreamweaver, Scribus, etc.
    Car c’est bien la partie PDF du fichier hybride qui est utilisée par ces logiciels, et non pas la partie Ai.

 

Autre avantage : n’importe quel utilisateur du logiciel gratuit Acrobat Reader ou d’un autre logiciel lecteur de fichiers PDF peut visualiser et imprimer un tel fichier sans avoir besoin d’installer le logiciel professionnel qu’est Adobe Illustrator.

Mais encore faut-il que l’utilisateur final le sache, et qu’il demande explicitement à en forcer l’ouverture avec Acrobat Reader. Ce qui n’est ni évident ni intuitif car bien entendu les logiciels lecteurs de fichiers PDF ne sont pas prévus pour ouvrir les fichiers portant le suffixe Ai

 

 

Icone PDF-AI • Depuis sa version 10, Adobe Illustrator enregistre les fichiers PDF avec l’option « Conserver les fonctions d’édition d’Illustrator » activée par défaut

option d'enregistrement PDF d'illustrator

Ce qui signifie qu’en plus du fichier natif, le fichier PDF ainsi créé contiendra son double en version Ai.

On se retrouve donc exactement dans le cas décrit ci-dessus avec exactement le même fichier hybride, la seule différence c’est le suffixe du fichier.

 

Ce qui a pour conséquence :

  •  Un fichier PDF qui s’ouvrira par défaut avec Acrobat Reader ou n’importe quel autre logiciel lecteur de PDF et qui pourra être commenté ou annoté sans que cela puisse jamais nuire à la partie Ai du fichier.
  •  Un fichier PDF pleinement éditable avec Adobe Illustrator pour qui sait comment l’ouvrir avec.
  • De quasiment doubler le poids du fichier PDF.
  • De permettre l’importation de ces fichiers PDF dans les logiciels de mise en page comme Adobe InDesignQuarkXPressAdobe DreamweaverScribus, etc.
    Car c’est bien la partie PDF du fichier hybride qui est utilisée par ces logiciels, et non pas la partie Ai.

Comment ça je me répète ? Ben oui, forcément puisque c’est du même fichier dont il s’agit… 😉

 

• Donc, pour diviser par deux environ le poids d’un fichier Ai ou PDF enregistré avec Adobe Illustrator il suffit de décocher l’option qui incorpore la partie jumelle et qui crée un fichier hybride.

Cependant, il vaut mieux « Enregistrer une copie » lors de l’enregistrement en PDF-seul car la perte des « Fonctions d’édition d’Illustrator » est irréversible.

 

Concernant l’utilisation des fichiers Ai-hybrides dans les logiciels de mise en page on voit combien il est inutile et contre-productif d’en passer par un format obsolète comme l’EPS pour importer des illustrations vectorielles.

Surtout quand on sait qu’un PDF, hybride ou non, importé dans Adobe InDesign est traité « nativement » lors de l’impression ou de la conversion finale en PDF, ou autre format de diffusion. Ce qui est un gage que qualité et de fidélité.

Par « nativement » il faut aussi comprendre que les polices utilisées dans le fichier Ai étant incorporées par défaut dans toute version PDF, hybride ou non, il n’y a pas en soucier plus que ça.

 

 

Icone PDF-AI Icone AI-PDF• Calques Ai et calques PDF

 

Lors de l’enregistrement au format PDF, l’option « Créer les calques Acrobat d’après les calques de niveau supérieur » permet de convertir les calques d’Illustrator en calques PDF. Qu’il s’agisse d’un fichier hybride ou non.

hybrid-import-INDD

 

Les deux principaux intérêts de cette fonction sont :

 

 – Pouvoir afficher/masquer directement depuis Adobe InDesign les calques d’un fichier PDF importé dans un document.

Voir :

 

– Interactions entre calques, ajouts multimédia, interactivité ou autres enrichissements créés avec Adobe Acrobat pour diffuser des fichiers PDF utilisables avec le logiciel gratuit Acrobat Reader.

Tintin-lotusbleu   Path B image

 

 

Print Friendly